Galaxie-StarWars.com
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Galaxie-StarWars.com


 
PortailAccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexionPartenairesFacebookTwitterInstagramThreads
 

 Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ...

Aller en bas 
AuteurMessage
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32245
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ... Empty
MessageSujet: Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ...   Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ... EmptyMar 14 Fév 2023 - 8:30

L'homme derrière "Mandalorian" : Jon Favreau parle de la troisième saison, de "Skeleton Crew" et de son entrée sur le Walk of Fame.
Jordan Moreau pour Variety.com - 13 février 2023


Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ... Jon-fa12
Image: Dan Doperalski pour Variety

Au centre des deux plus grands empires de la pop culture de cette génération, le Marvel Cinematic Universe et la franchise "Star Wars",
se trouve un architecte qui a contribué à les propulser vers la modernité : Jon Favreau.

Il y a quinze ans, l'acteur devenu cinéaste a réalisé un film sur un super-héros de second plan avec une star de cinéma pas encore bankable, à une époque où
les films de bande dessinée étaient plutôt des coups de chance que des succès assurés.
Ce film s'est avéré être "Iron Man", avec Robert Downey Jr. dans le rôle principal (Favreau jouant également son bras droit Happy Hogan) et,
après des dizaines de spin-offs, de parcs d'attractions et de records au box-office, le reste appartient à l'histoire de la bande dessinée.

Récemment, Favreau a troqué ses gants Repulsor contre des sabres laser. Il trace l'avenir de "Star Wars" à travers plusieurs séries télévisées, à commencer par "The Mandalorian",
la série phare de Disney+ qui a débuté le premier jour du service de streaming.
La série "Star Wars" sur le thème de l'Ouest débute sa troisième saison le 1er mars, et elle a déjà donné naissance à plusieurs spin-offs et à une adorable mascotte avec son attachant extraterrestre Grogu,
alias Baby Yoda.

Pour ses contributions à la télévision, Favreau recevra une étoile le 13 février sur le Hollywood Walk of Fame, près du théâtre El Capitan, où plusieurs de ses projets, dont "The Mandalorian",
"The Lion King" et "The Jungle Book", ont été présentés en avant-première.

"J'ai beaucoup de bons souvenirs liés aux projets Disney, Marvel et Star Wars.
Beaucoup de souvenirs vraiment particuliers pour moi se trouvent dans cette zone précise d'Hollywood Boulevard", dit Favreau. "J'aime bien faire partie du quartier".

Avant ses époques Marvel et "Star Wars", Favreau a obtenu son premier rôle au cinéma dans le biopic sportif "Rudy" en 1993, où il a croisé la route de Vince Vaughn,
alors crédité sous le nom de Vincent Vaughn à ses débuts. Les deux hommes se lient d'amitié et collaborent sur "Swingers" en 1996, une percée importante dans leurs carrières respectives.
Favreau a écrit cette comédie de potes et a joué dans le film avec Vaughn, qui a également reçu une étoile sur le Walk of Fame cette année.

Favreau, qui est souvent reconnu par les fans de Marvel et de "Star Wars", est toujours présent à Las Vegas, où a été tourné une partie de "Swingers".
Si je suis reconnu à Las Vegas, c'est probablement pour "Swingers", dit-il.
"Les personnes plus âgées ont tendance à se souvenir de moi pour mes premiers boulots et pour 'The Chef Show' et 'Chef'.
Pour les personnes du millénaire et les plus jeunes, c'est généralement Marvel parce que je suis Happy Hogan. Les gens me connaissent beaucoup pour mon travail d'acteur de cinéma.
Parmi les fans de "Star Wars", ils comprennent aussi mon implication derrière la caméra.
Lorsque quelqu'un m'aborde dans la rue, je dois faire des suppositions pour savoir d'où il me connaît, mais je peux généralement le deviner grâce au T-shirt qu'il porte ou à son âge."

Favreau a de nouveau recruté Vaughn pour ses débuts de réalisateur, la comédie policière "Made" en 2001, puis a livré l'un des films de Noël modernes les plus immuables, "Elf", en 2003.
Le réalisateur est choqué de constater que "Elf" fête son 20e anniversaire cette année, mais il affirme qu'il s'était fixé pour objectif de réaliser un film de Noël à succès il y a plusieurs années.

"C'était notre objectif : faire partie de ce panthéon des classiques que les familles regardent ensemble chaque année", dit Favreau.
"Nous nous sommes efforcés de donner l'impression que le film pourrait être diffusé aux côtés de Rudolph le renne au nez rouge ou de La vie est belle.
Le film semblait déjà vieux quand il est sorti, à cause de l'animation en stop-motion, des thèmes, de la musique, de la magnifique partition de John Debney et, bien sûr, de Will Ferrell au cœur du film,
qui lui apporte tant d'humanité et d'humour."

Même s'il a développé les univers d'"Iron Man" et du "Mandalorian" en de vastes franchises, Favreau estime qu'il vaut mieux laisser de côté l'histoire tant appréciée d'"Elf",
pour laquelle une suite était prévue à un moment donné.

"Je pense qu'il y a toujours de la place pour de nouveaux films de Noël ; pour ce film en particulier, je ne sais pas quelle histoire on pourrait raconter après. C'est très abouti", dit-il.

Après avoir réalisé "Zathura" en 2005, un spin-off de "Jumanji" en 1995, Favreau a jeté son dévolu sur l'univers naissant de Marvel avec "Iron Man", qui a 15 ans cette année.

Avant la naissance du Marvel Cinematic Universe, il y a eu la trilogie "Spider-Man" de Sam Raimi et la série de films "X-Men" et "Fantastic Four" de la Fox, mais leurs succès se sont essoufflés,
les suites ont été supprimées et les reboots lancés des années plus tard.
M. Favreau affirme qu'il y avait un certain degré de scepticisme quant à la possibilité de réaliser d'autres films de super-héros, mais que ce sont les films sombres de Christopher Nolan,
Batman, qui ont donné de l'espoir à l'équipe d'"Iron Man".

"Ceux-ci ont vraiment apporté beaucoup de qualité au genre", dit-il. "Nous avons présenté un ton différent, mais avec un peu de chance,
quelque chose qui était tout aussi plaisant et qui apportait de l'humour et un sens du divertissement et, bien sûr, Robert Downey au centre de tout ça."

Des dizaines de suites interconnectées et d'émissions Disney+ plus tard, le MCU est le modèle à suivre pour construire un monde narratif étroitement tramé.
Après avoir réalisé "Iron Man 2" et produit de manière exécutive "Iron Man 3" et la série "Avengers", Disney et Lucasfilm ont envoyé Favreau dans une quête très importante dans une galaxie très, très lointaine.

En 2019, la trilogie des suites de "Star Wars" a pris fin et a mis un terme à la saga Skywalker, sans qu'aucun plan n'ait été révélé pour l'avenir de cette franchise de science-fiction très appréciée.
Au lieu de cela, "Star Wars" a pris le chemin du petit écran.
"The Mandalorian" raconte l'histoire d'un chasseur de primes solitaire et casqué, joué par Pedro Pascal, qui parcourt la galaxie tout en protégeant le mignon petit extraterrestre Grogu.
Se déroulant entre le " Return of the Jedi " et " The Force Awakens ", c'est une ère inexplorée de " Star Wars " que Favreau a eu la liberté de développer.

Favreau a déjà construit le mini univers des "Mandaloriens" avec "Le Livre de Boba Fett", qui a relancé le chasseur de primes emblématique, et "Ahsoka",
la série à venir avec Rosario Dawson dans le rôle de la protégée d'Anakin Skywalker préférée des fans.
Et puis il y a "Skeleton Crew", créée par Jon Watts, le réalisateur de "Spider-Man" de Marvel, et dont Favreau est le producteur exécutif.
Jude Law tient le premier rôle dans cette série, qui est une histoire de passage à l'âge adulte à la manière de Spielberg et qui se déroule à l'époque de la série "Mandalorian".
"Skeleton Crew" devrait être diffusé cette année, mais contrairement à Boba Fett et Ahsoka, les personnages n'apparaîtront pas dans "The Mandalorian".

"Chaque conteur apporte sa propre personnalité. Les groupes qui travaillent sur "Skeleton Crew" sont dirigés par Jon Watts, avec qui j'ai collaboré sur tous les films "Spider-Man".
C'était un moment très amusant et les grands cinéastes avec lesquels il s'est engagé ont également apporté leur point de vue", explique Favreau.

Lorsqu'on l'interroge sur la possibilité de porter Mando et Grogu sur grand écran, Favreau répond que l'ordre du jour a toujours été de préparer les histoires de "Star Wars" pour les diffuser à la télévision.

"Il y a toujours la possibilité, lorsqu'on a un ensemble de personnages et d'histoires auxquels les gens s'identifient, de croiser les médias dans différents domaines.
Marvel le fait de manière très efficace", dit-il. "Il s'agit juste de savoir où nous devons passer notre temps et quel est l'appétit du public.
Avec toutes ces histoires que nous racontons, c'est un travail à plein temps que de continuer à faire ce que nous faisons maintenant.
La télévision a un rythme et un calendrier bien différents de ceux du cinéma."

C'est une approche très Marvel pour construire l'univers de "Star Wars", mais Favreau affirme que les deux franchises déteignent l'une sur l'autre.

"Je parle régulièrement avec [le président de Marvel Studios] Kevin Feige, et nous regardons toujours ce que fait l'autre", dit-il.
"Il est clair que j'ai travaillé dans le MCU et que j'ai affaire à des gens qui ont travaillé dans 'Star Wars' pendant longtemps.
Il y a beaucoup de similitudes, et notamment au sein de la base de fans. Je pense que les uns informent les autres, cela relève de la nature même de la narration, tant sur le plan technologique que stylistique. "

Passionné de technologie, Favreau a repoussé les limites de la motion capture et de la CGI en réalisant les remakes photoréalistes du "Livre de la jungle" et du "Roi Lion" de Disney.
Sur "The Mandalorian", il a contribué à la création du Volume, un mur vidéo géant à la pointe de la technologie, capable de restituer des arrière-plans complexes plus rapidement que jamais.
Ces progrès technologiques passionnent Favreau pour l'avenir de la création d'histoires.

"Qu'il s'agisse des écrans d'affichage, de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée, du rendu en temps réel, de la technologie des moteurs de jeux, tout cela se trame et se complète et se nourrit mutuellement. L'apprentissage automatique permet à de nombreuses technologies de s'accélérer", explique-t-il.
"Nous devons toujours veiller à ne pas laisser le progrès nous devancer et à toujours garder un élément humain dans la façon dont la technologie est utilisée.
Je pense que le storytelling est un point de connexion vraiment important."

Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ... Jon-fa13

Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ... Jon-fa14



https://variety.com/2023/film/features/jon-favreau-mandalorian-season-3-skeleton-crew-iron-man-elf-1235521173/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
 
Jon Favreau parle de The Mandalorian, de Skeleton Crew ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dave Filoni parle du futur d'Ahsoka et de The Mandalorian
» Dave Filoni parle du final de Clone Wars et de Mandalorian
» Interview de Jon Favreau par Matthew Belloni pourTHR
» Katee Sackhoff parle de la série The Mandalorian
» Kathleen Kennedy parle de The Mandalorian et de Star Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxie-StarWars.com :: Communauté Galaxie-starwars.com :: Reportages/Interviews-
Sauter vers: