Galaxie-StarWars.com
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Galaxie-StarWars.com


 
PortailAccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexionPartenairesFacebookTwitterInstagramThreads
 

 The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024

Aller en bas 
AuteurMessage
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyDim 7 Avr 2024 - 8:22

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024
Nouveaux héros ! Un sombre mystère !
Un wookiee avec un sabre laser !
Bienvenue dans une partie de la galaxie que vous n'avez jamais vu auparavant.


The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Couv_015

Couverture des abonnés par Nada Maktari
The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Couv_016

The Acolyte est un projet Star Wars plein de mystère. D'une part, il s'agit d'une véritable série policière qui se déroule 100 ans avant La Menace Fantôme,
avec une vague de meurtres de Jedi qui conduit à une enquête sur le coupable qui se cache derrière ces morts mystérieuses.
De plus, le mystère plane autour de Mae, incarnée par Amandla Stenberg, une sombre tueuse à gages dont le rôle dans cette affaire est tenu secret.

Même le titre de la série est un peu mystérieux : qui, ou quoi, est "l'Acolyte" ?

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire54

Comme l'explique à Empire la créatrice de la série, Leslye Headland, il s'agit au départ d'un terme issu de l'univers étendu (Extended Universe lore)
- des romans de légendes qui ne sont pas considérés comme canon, mais dont les créateurs de Star Wars s'inspirent souvent. "
C'est essentiellement une fonction que quelqu'un va remplir, ou dans laquelle il va s'engager ", explique Headland dans notre article de couverture en exclusivité mondiale.
"Chez les Sith, nous savons qu'il y a un maître, nous savons qu'il y a un apprenti. Mais dans l'univers étendu, il existe un concept d'acolyte, qui est en dessous de l'apprenti.
C'est donc de là que j'ai tiré ce titre". En tant qu'acolyte de Star Wars, Headland s'est inspirée de la série animée The Clone Wars et de l'anthologie de l'UE Tales Of The Bounty Hunters pour concevoir la série.

L'idée d'un acolyte, en elle-même, présente un autre mystère : qui est-il ? Et qui sert-il ? Pourrait-il s'agir de la mystérieuse Mae ?
"C'est beaucoup plus compliqué que cela", explique Stenberg à Empire.
"C'est le but de la série. J'espère que si nous avons bien fait notre travail, la série sera une interrogation intéressante sur ce que signifie être du côté de la lumière ou du côté de l'ombre".

Que l'enquête commence !

https://www.empireonline.com/tv/news/the-acolyte-title-explained-position-to-fulfil-exclusive/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/


Dernière édition par coyote le Dim 7 Avr 2024 - 9:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyDim 7 Avr 2024 - 8:41

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024

Star Wars The Acolyte amorce la chute des Jedi :
Il y a des signes clairs que la situation va devenir très difficile.


The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire55

Cela fait longtemps que cela fait partie du mythe de Star Wars, mais cela est rarement représenté en prises de vue réelles : avant l'Ordre 66 et les événements des préquelles, la galaxie était jadis truffée de Jedi.
La vue des porteurs de sabre laser se déplaçant en masse a été un moment important à la fin de l'épisode II (L'Attaque des clones)
mais comme Palpatine et un Vador naissant ont éliminé tous les autres Jedi peu de temps après, on a rarement revu ce spectacle.

La nouvelle série Star Wars, issue d'une idée originale de Leslye Headland, créatrice de Russian Doll, se déroule 100 ans avant La Menace Fantôme, à la fin de l'ère pacifique de la Haute République.
Et c'est une époque simplement pleine de Jedi.

Ce qui, en soi, soulève une question plus large et plus générale sur Star Wars : si les Jedi étaient autrefois prospères et tout-puissants,
comment ont-ils pu déraper à ce point à l'époque de la Saga Skywalker, lorsque Dark Sidious prend le pouvoir de façon violente ?

C'est une partie de la vision d'ensemble qui se joue dans The Acolyte.
"J'étais très intéressé par la question de savoir comment les Jedi en sont arrivés là dans La Menace fantôme. explique Headland à Empire.
"On a vraiment l'impression qu'avec les Jedi, il y a des signes clairs que la situation va devenir très difficile.
Avec les Jedi aux commandes, les premières manifestations de The Acolyte, qui laissent entrevoir une menace du côté obscur, offrent à Star Wars une dynamique d'un nouveau genre.

"La guerre, entre guillemets, de ce Star Wars est beaucoup plus petite et plus personnelle", note Headland.
"La guerre entre les peuples, la guerre entre les individus".

Parmi ces personnes, on trouve le Maître Jedi Sol interprété par Lee Jung-jae ("Très respecté et incroyablement puissant", selon Headland),
sa Padawan, Jecki interprété par Dafne Keen ("Elle veut être parfaite pour lui", dit Keen),
le Chevalier Jedi Yord interprété par Charlie Barnett ("C'est un peu un abruti ! Il est plutôt gentillet", admet Charlie Barnett)
et Kelnacca, le Jedi Wookiee incarné par Joonas Suotamo ("Un autre rêve de Star Wars qui se réalise", dit l'acteur).
Sans oublier Carrie-Anne Moss dans le rôle de Maître Indara, prête au combat, et Rebecca Henderson dans celui de Vernestra Rwoh,
une incarnation plus âgée de Vernestra Rwoh, la préférée des fans de la Haute République.

Ensemble, ils seront entraînés dans un mystère impliquant l'assassinat de Jedi et la montée des ténèbres.
"Il s'agit d'une seule histoire avec plusieurs révélations, de nouveaux indices et de nouvelles informations à chaque épisode", explique Headland.
"Ce n'est pas seulement un mystère qu'il faut découvrir. C'est un peu comme Russian Doll. C'est presque comme une spirale - on s'enfonce de plus en plus profondément".
Pour Lee, qui fait ses premiers pas à Hollywood après Squid Game, c'est ce changement de genre qui accrochera le plus le public. " L'intrigue va devenir encore plus captivante, grâce au genre policier ", promet-il.
"Il vous tiendra en haleine, vous aurez envie de découvrir ce qu'il en est".
S'agira-t-il d'un retour du Jedi ? Ou d'une revanche des Sith ?
Commencez à aligner les suspects...

https://www.empireonline.com/tv/news/star-wars-acolyte-fall-of-the-jedi-exclusive/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/


Dernière édition par coyote le Dim 7 Avr 2024 - 9:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyDim 7 Avr 2024 - 8:51

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024
The Acolyte : Le Maître Jedi Indara interprété par Carrie-Anne Moss est "très inspiré par Trinity"


C'est tellement logique qu'on se demande pourquoi cela n'a pas encore été fait.
Compte tenu de l'étonnant travail que Carrie-Anne Moss a accompli dans les films Matrix - avec ses filins défiant la gravité et ses chorégraphies rapides au corps à corps - elle possède déjà des talents dignes d'un Jedi.
Dans la nouvelle série Star Wars The Acolyte, la créatrice Leslye Headland relie enfin tous ces points. Voici la Maître Jedi Indara, qui apporte l'excellence des arts martiaux dans la galaxie lointaine, très lointaine.
Comme on peut le voir dans la première bande-annonce de la série, non seulement Moss sera impliquée dans un combat au corps à corps avec la mystérieuse Mae incarnée par Amandla Stenberg,
mais elle utilisera également les techniques de la Force dans ses combats. Oui, elle connaît le Force-fu.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire56

"Elle est très inspirée par Trinity", explique Headland à Empire à propos du Maître Indara.
Le choix de Moss était, selon elle, une "évidence" - si cela signifie que les fans de Star Wars voient Indara comme "Trinity avec un sabre laser", c'est l'effet recherché.
Personnellement, je voulais voir quelqu'un qui avait le statut le plus élevé que l'on puisse imaginer dans un combat de Force-fu - quelqu'un qui arriverait et dont on se dirait immédiatement :
"Oh, c'est le Jedi le plus puissant dans la pièce". Et c'est Trinity", déclare Headland.

Quant à Moss, elle a été immédiatement séduite par la vision de Headland pour The Acolyte, la comparant à ses conversations avec Christopher Nolan ou avec les Wachowskis.
J'ai ressenti cela plusieurs fois au cours de ma carrière avec certains des grands projets que j'ai réalisés - Memento, Matrix - lorsque vous discutez avec le réalisateur et que vous vous dites :
"Oh, ils ont tout compris"", dit-elle. Et Moss, elle aussi, a bien profité de son passage dans la galaxie lointaine, très lointaine.
"Dans mon âme et mon esprit, jouer ce maître Jedi et m'entraîner au combat a été une expérience extraordinaire", se réjouit-elle.
"Une partie de moi a oublié à quel point j'aime l'action. J'adore ça. C'est difficile. Mais j'étais vraiment ravie de pouvoir le faire, et je voulais le faire bien.
Donnez-moi une autre scène ! Donnez-moi une autre réplique !". Quelle que soit la force du côté obscur qui s'élève dans The Acolyte, esquivez la.

https://www.empireonline.com/tv/news/acolyte-carrie-anne-moss-jedi-master-indara-inspired-by-trinity-exclusive/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyMar 9 Avr 2024 - 8:50

Pour Joonas Suotamo, le Jedi Wookiee Kelnacca de The Acolyte est "un rêve Star Wars devenu réalité".

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire57

Chewbacca, le Wookiee le plus légendaire de Star Wars, est entre autres, un ami fidèle, un copilote hors pair, un excellent tireur et un dévoreur de porgs coupable.
Mais il n'a pas vraiment l'étoffe d'un Jedi. Son impulsivité et sa tendance à pousser des grognements bestiaux sont deux des raisons pour lesquelles les fans l'aiment tant,
même si ces traits de caractère ne correspondent pas vraiment à la façon de faire des Jedi.
Mais dans The Acolyte, pour la première fois en prises de vues réelles, Star Wars nous présentera un Jedi Wookiee maniant le sabre laser dans toute sa splendeur.
Voici Kelnacca, une toute nouvelle carpette, et "un autre rêve Star Wars devenu réalité" pour l'acteur Joonas Suotamo
l'homme qui a repris le flambeau de Chewie après Peter Mayhew dans la trilogie des suites et dans Solo.
"Depuis que j'ai cinq ans, j'ai toujours rêvé d'être un Jedi, comme tous les enfants", explique Suotamo à Empire.
Lorsque le mot "Jedi" a été mentionné pour la première fois [lors des discussions pour The Acolyte], ma joie était immense, comme celle d'un petit enfant qui reçoit enfin son jouet préféré pour son anniversaire.

Pour créer un tout nouveau type de Wookiee, Suotamo a dû revenir à ce qu'il avait appris en jouant Chewbacca.
" Dès le départ, Peter m'a dit que Chewbacca était un personnage qui se prêtait au mime ", se souvient Suotamo.
"Le public ne comprend pas vraiment ce qu'il dit, mais il [interprète] ses maniérismes, ses moindres tics, ses moindres mouvements et ses rugissements".

À partir de là, il s'agissait d'utiliser ces principes pour faire de ce personnage de The Acolyte quelque chose de nouveau et de différent.
"Kelnacca étant un Jedi, il y a certaines attentes quant à la façon dont vous vous comportez dans l'exercice de vos fonctions", explique Suotamo, qui promet une boule de peluche moins impulsive.
"On peut se demander s'il se laisse dominer par ses émotions comme le ferait Chewbacca, par exemple.
C'était très intéressant d'intégrer cela dans le personnage et d'essayer de le personnifier à l'écran.

Bien sûr, Kelnacca n'est pas le premier Jedi Wookiee de la saga Star Wars. L'arc de The Clone Wars a présenté le Jedi en herbe Gungi,
tandis que l'époque des romans et des bandes dessinées de la Haute République (une période qui aboutit à The Acolyte) met en scène le Padawan Wookiee Burryaga,
qui manie la Force et qui est très apprécié des fans.
"Je connaissais le personnage et j'ai parlé aux auteurs de la Haute République lors d'une convention", explique Suotamo à propos des livres, tout en précisant qu'il n'a pas lu les aventures de Burryaga.
"Je voulais aussi différencier Kelnacca de Burryaga et ne pas trop copier ces histoires.

Maintenant, qui sait à quoi correspond l'expression "Que la Force soit avec vous" en langue shyriiwook ?

https://www.empireonline.com/tv/news/the-acolyte-wookiee-jedi-kelnacca-star-wars-dream-come-true-exclusive/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/


Dernière édition par coyote le Mar 9 Avr 2024 - 9:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyMar 9 Avr 2024 - 9:03

La Vernestra Rwoh, que nous voyons dans The Acolyte, a " vécu des moments difficiles " après les romans de la Haute République.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire58

Pour la plupart, The Acolyte s'annonce comme une expérience Star Wars entièrement nouvelle.
Le récit se déroule à une époque inexplorée, 100 ans avant La Menace fantôme, avec un casting de Jedi entièrement nouveau, et le mystère de l'intrigue est gardé sous silence.
Mais pour les fans des romans de La Haute République, qui se déroulent 100 ans avant L'Acolyte, il y aura un visage familier. Rebecca Henderson incarne Vernestra Rwoh,
un personnage de la Haute République qui, dans les livres, est une jeune et prodigieuse Chevalier Jedi qui a passé les tests à 15 ans et qui se retrouve bientôt confrontée à la menace des Nihils.
Dans The Acolyte, la Mirialan à la peau verte a maintenant 116 ans et est un Maître Jedi à part entière basé au temple de Coruscant.

Leslye Headland, créatrice de The Acolyte, est ravie que Rwoh fasse partie de sa série.
"J'adore Vernestra. Cela se voit, car j'ai choisi ma femme pour interpréter le rôle", dit-elle en riant au micro d'Empire.
Mais, dit-elle, beaucoup de choses ont changé entre les romans de la Haute République et le moment où nous retrouvons Vernestra - elle a "traversé des moments difficiles", selon la showrunner.
"Cela l'a amenée à passer d'un personnage d'aventurière en quête de fun dans les livres à un personnage un peu plus proche du type de Jedi que l'on voit dans La Menace Fantôme", explique Headland.
Dans les livres de la Haute République, Vernestra a notamment converti son sabre laser violet de manière à ce que sa lame puisse également se transformer en fouet lumineux,
même si Headland ne dit pas si nous verrons un peu de ce fouet dans The Acolyte.

Alors que dans des livres comme Out Of The Shadows, (Star Wars La Haute République : Hors de l'Ombre en VF) Rwoh découvre ses premières années en tant que Chevalier Jedi,
le saut temporel important dans The Acolyte signifie qu'elle occupe une place importante dans la série.
"Parce qu'elle est là depuis si longtemps, elle a rencontré tous ceux qui sont passés par le Temple et les a vus mourir de leur mort naturelle s'ils vivaient une vie humaine normale", explique Henderson.
"Elle connaît Sol [le Maître Jedi incarné par Lee Jung-jae] depuis qu'il n'est qu'un tout petit enfant".

Vernestra Rwoh est, comme le confirme Headland, le seul personnage de roman de la Haute République qui apparaîtra dans The Acolyte - pour l'instant.
Mais si de futures saisons voient le jour, d'autres personnages des livres pourraient être portés à l'écran.
"J'en ai déjà parlé à Pablo Hidalgo", affirme Headland.
Vous pouvez dés maintenant commencez à deviner qui pourrait être le prochain.

https://www.empireonline.com/movies/news/the-acolyte-vernestra-rwoh-high-republic-been-through-some-shit-exclusive/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyVen 12 Avr 2024 - 8:48

The Acolyte : La version intégrale du magazine Empire est disponible, avec de nouvelles images et des détails sur les personnages.

De nouvelles images de Star Wars : The Acolyte ont été révélées dans le dernier numéro d'Empire Magazine,
ainsi que de nombreuses informations intéressantes fournies par le magazine dans le cadre de sa couverture de la série.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire59
Jecki Lon (Dafne Keen) et Yord Fandar (Charlie Barnett) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Des bribes de leur grand article sont apparues en ligne la semaine dernière, mais avec le numéro maintenant disponible, plus d'images et de citations sont disponibles pour que nous puissions les disséquer.
(Les photos sont à mettre au crédit de r/StarWarsLeaks).

La série est décrite comme un thriller à suspense, et Leslye Headland s'est déjà exprimée sur le fait qu'il s'agira d'une œuvre à développement lent,
chaque épisode apportant plus d'informations et gardant le public dans l'expectative.
Mais Lee Jung-jae, qui joue Master Sol dans son premier rôle majeur depuis sa victoire aux Emmy Awards pour Squid Game, a ajouté que
"cela va devenir encore plus intriguant et captivant, à cause du genre policier".

Sa padawan se prénomme Jecki Lon et est interprétée par Dafne Keen, qui la décrit comme le "Jedi David Bowie".
Jecki est apparemment "beaucoup plus compétente" que le chevalier Jedi Yord Fandar (Charlie Barnett).
On les voit dans l'image d'en-tête, dans un environnement enneigé, semblant enquêter sur quelque chose.
Elle a ajouté :
"Mais c'est un chevalier, parce qu'il est plus âgé. Il y a donc une relation dynamique très intéressante entre lui qui est un peu inutile et elle qui lui dit :
'Tu dois améliorer ton jeu', ce qui était très amusant à interpréter".


The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire60
La Maitre Jedi Indara (Carrie-Ann Moss) combattant Mae (Amandla Stenberg) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Nous avons également eu droit à un nouveau plan de la confrontation entre le Maître Jedi Indara (Carrie-Anne Moss) et Mae (Amandla Stenberg), un assassin, comme on l'a vu dans la première bande-annonce.
Carrie-Anne Moss a expliqué à Empire ce qu'elle a ressenti en travaillant avec Leslye Headland :
J'ai ressenti cela quelques fois dans ma carrière avec certains des grands films que j'ai réalisés - Memento, The Matrix - lorsque vous parlez à la réalisatrice et que vous vous dites :
"Oh, ils ont tout compris". Ils connaissent tellement bien le sujet que je leur fais confiance".


The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire61
Amandla Stenberg (Mae) et la créatrice Leslyle Headland sur le tournage de la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Nous avons également découvert une nouvelle image des coulisses avec Stenberg et Headland, qui a réalisé les deux premiers épisodes,
dans ce qui semble être l'extérieur de la taverne où Mae et Indara s'affrontent à coups de Force-fu.
Cette scène a été tournée dans les studios Shinfield, au Royaume-Uni :

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire62
Mae (Amandla Stenberg) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Le personnage de Mae a apparemment été inspiré par Gogo de Kill Bill, mais il y a d'autres références, comme l'a expliqué Amandla Stenberg :
"L'une de mes références était Gogo de Kill Bill. J'ai toujours aimé ce personnage. Nous avons également pensé à Jeanne d'Arc, aux tribus éthiopiennes, aux vêtements de la Renaissance.
Il y avait quelque chose de très dur et de très féminin à la fois. Nous voulions que ce personnage soit à la fois rigoureux, libre et expressif".


Headland a également déclaré à plusieurs reprises que The Acolyte mettrait l'accent sur les femmes méchantes, que l'histoire serait dirigée par les Sith, etc.
Aujourd'hui, elle insiste à nouveau sur le fait qu'elle voulait raconter une histoire du point de vue des méchants :

"J'avais envie d'écrire une histoire qui soit essentiellement du point de vue des méchants. C'est ainsi que j'écris dans mes autres œuvres.
Je suis toujours attiré par les personnages amoral - ou immoral - et par la recherche de l'humanité dans les méchants".


The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire63
Mother Aniseya (Jodie Turner-Smith) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Ci-dessus, nous avons un nouvel aperçu de l'un des personnages les plus intrigants de The Acolyte.
Jodie Turner-Smith joue le rôle de la mère sorcière de la Force, Aniseya, qui appartient à un clan différent de celui des sœurs de la nuit de Dathomir.
Elle a déclaré à leur sujet :
"Elles essaient vraiment de préserver leurs croyances, leurs pouvoirs et leur indépendance.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire64
Jecki Lon (Dafne Keen) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Ci-dessus, un autre aperçu de l'entraînement de Jecki Lon à l'intérieur du Temple Jedi sur Coruscant.
Il semble qu'il s'agisse de la même pièce que la salle d'entraînement vue dans la trilogie des préquelles de Star Wars,
mais avec une esthétique différente qui correspond au fait que la série se déroule un siècle avant les événements de La Menace Fantôme.
Pour l'anecdote, Amandla Stenberg a fait une sieste sur le plateau de tournage du Temple Jedi. Maintenant, la question est de savoir ce qu'elle faisait là.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire65
Nouveau paysage de la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Ici, nous avons un plan large d'Amandla Stenberg regardant devant elle une ville. "Mae contemple un monde rempli de sombres secrets",
peut-on lire dans la légende de l'image publiée par Empire:

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire66
Jedi Master Sol (Lee Jung-jae) et la créatrice Leslyle Headland sur le tournage de la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Ci-dessus, une autre photo prise dans les coulisses de la production avec Lee Jung-jae,
un acteur qui s'est fait connaître à l'échelle internationale après avoir joué le rôle principal dans la série de Netflix Squid Game.
Avec The Acolyte, il participe pour la première fois à une production américaine, pour laquelle il a également appris l'anglais.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire67
Yord Fandar ( Charlie Barnett) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Retrouvez plus d'informations sur Yord Fandar ci-dessous.
Barnett a également annoncé à l'Empire un voyage sur une planète Wookiee, mais il est intéressant de noter qu'il ne s'agira pas de Kashyyyk.
Comme certains lecteurs le savent peut-être déjà, il y a un Jedi Wookiee dans la série, Maître Kelnacca, joué par Joonas Suotamo, qui est apparu dans la trilogie des suites et dans Solo en tant que Chewbacca.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire68
Jedi Master Sol (Lee Jung-jae) dans la série Disney + Star Wars The Acolyte. Image: Empire Magazine

Barnett n'était pas non plus très sûr de ce qu'il pouvait ou ne pouvait pas partager, car cela va encore plus loin que le secret habituel de Star Wars.
Comme nous l'avons dit, le récit est empreint de mystère, ce qui oblige les acteurs à choisir leurs mots avec soin.
"Je ne... Je veux dire... Elle a dû... Oh mon Dieu, est-ce que j'en dévoile trop en parlant de ce truc ?", dit Barnett à un moment donné.

Stenberg a également rencontré un problème similaire :
" **crotte**. J'ai littéralement peur maintenant. Je dirai juste que, euh, euh, euh, elle est grinçante et dangereuse.
Et c'est excitant. Bordel .


https://www.starwarsnewsnet.com/2024/04/the-acolyte-full-empire-magazine-coverage-drops-with-new-images-and-character-details.html
Pour acheter le numéro de Empire : https://www.greatmagazines.co.uk/empire-june-2024

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: The Acolyte: Les interviews de Empire Magazine   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyVen 24 Mai 2024 - 15:59

The Acolyte : Lee Jung-Jae parle de Master Sol, des détectives Jedi et de son sabre laser
Ben Travis - 24 mai 2024 - empireonline.com

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Sol-te10

Pendant des années, Lee Jung-Jae a été une star en Corée, tournant des films d'action musclés.
Puis, dans Squid Game, il est devenu un acteur de renommée internationale, prêt à passer à l'étape suivante.
Dans The Acolyte, il endosse le rôle d'un maître Jedi respecté, armé d'un sabre laser.
En tant que Maître Sol, il est sur le point de se lancer dans une sombre enquête sur une série de crimes troublants dans la galaxie Star Wars - une enquête qui fait appel à son cerveau et
à des compétences de combat exceptionnelles.

Empire s'est entretenu avec Lee pour savoir ce qui motive Master Sol, tout savoir sur son entraînement intensif au sabre laser et comparer Star Wars à Squid Game.

EMPIRE : Quand avez-vous vu Star Wars pour la première fois ?

LEE JUNG-JAE : J'avais 12 ans. Je me souviens avoir vu L'Empire contre-attaque, puis je suis retourné voir le premier.
Je me souviens d'avoir été en état de choc complet - c'était un énorme choc culturel. Je me souviens avoir regardé l'écran et m'être dit :
« Attendez, c'est pour de vrai ? » J'ai été choqué par tous les vaisseaux spatiaux, ainsi que par les sabres laser.
J'étais complètement fasciné.

EMPIRE :Que pouvez-vous me dire sur Maître Jedi Sol dans The Acolyte ?

LEE JUNG-JAE :C'est un Jedi qui a une grande expérience du combat. Il enseigne également aux jeunes Jedi.
Il est confronté à une série d'événements mystérieux et suit ce qui se passe.

EMPIRE :Comment Leslye Headland vous a-t-elle présenté le personnage ?

LEE JUNG-JAE :Quand on m'a proposé le rôle, j'ai été très surpris. J'ai été encore plus surpris lorsque j'ai découvert qu'il s'agissait d'un maître Jedi.
Et j'ai été encore plus surpris de voir à quel point c'était un personnage important - ce qu'il allait vivre dans la série.

EMPIRE :Chaque Jedi a une approche différente de la Force et du rôle de Jedi. Quel genre de maître Jedi est Sol ?

LEE JUNG-JAE :Ce que je peux vous dire, c'est qu'il y a eu beaucoup de séquences d'action, à tel point que l'une des premières choses que j'ai dû faire a été de m'entraîner pour ces scènes intenses.
C'est quelque chose pour lequel nous avons fait beaucoup d'efforts.

EMPIRE :Avez-vous été influencé par d'autres Jedi ?

LEE JUNG-JAE :Bien sûr, j'ai revu tous les films de Star Wars et j'ai examiné de très près tous les Jedi.
J'ai vraiment cherché à savoir quel genre de traditions les Jedi ont.
Quelles sont les traditions que je souhaite conserver en incarnant ma propre version du Jedi et en apportant quelque chose d'unique à mon personnage ?
Maître Sol est quelqu'un qui a beaucoup de cœur, en particulier quelqu'un qui pense à ses compagnons Jedi. C'est ce qui m'a le plus marqué.
Cette caractéristique confère à mon personnage une chaleur et un courage uniques.

EMPIRE :La série comporte également un élément de mystère : des Jedi sont tués. Vous êtes-vous inspiré de détectives célèbres à l'écran ?

LEE JUNG-JAE :C'est vrai. C'est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles, après chaque épisode, la série deviendra encore plus intrigante et captivante, grâce au genre policier.
Vous serez toujours sur le qui-vive, vous voudrez deviner ce qui se passe. Et cela apportera un tout autre niveau de plaisir à l'histoire de Star Wars.
Cette histoire vous apportera une force mystérieuse - le fait de penser constamment à qui l'a fait sera encore plus fun pour les fans.

EMPIRE :L'action de The Acolyte est très marquée par les arts martiaux. Comment cela s'est-il passé pour vous ?

LEE JUNG-JAE :J'ai fait plusieurs films d'action en Corée, et cette expérience m'a beaucoup aidé.
Notre coordinateur de cascades nous a bien entraînés pour que nous puissions réaliser des chorégraphies dignes de la Star Wars.
J'ai vraiment dû faire appel à tout ce que je savais - toutes les techniques ont été utilisées à bon escient dans cette série.
C'est une série pleine d'action, et vous aurez droit à beaucoup de types de combats différents.
C'est une histoire mystérieuse que vous allez suivre - un mélange très efficace de genre policier et d'action.

EMPIRE :Maître Sol a eu Mae interprètée par Amandla Stenberg comme Padawan à un moment donné - que pouvez-vous me dire sur leur relation de maître et d'apprentie ?

LEE JUNG-JAE :La façon dont les deux personnages sont mis en place dans l'histoire est un outil qui permet de maximiser le drame entre les personnages.
Ce genre de dynamique entre les personnages permet de créer des situations encore plus conflictuelles et des histoires encore plus intrigantes.
C'était un scénario très bien écrit et une mise en place des personnages très bien pensée.

EMPIRE :Parlez-moi de votre sabre laser - qu'est-ce que cela vous a fait de le prendre pour la première fois ?

LEE JUNG-JAE :Le sabre laser de Sol est d'un bleu profond. Quand je l'ai tenu pour la première fois, c'était assez impressionnant, il était beaucoup plus lourd que ce que j'avais imaginé.
Avant d'entrer en scène, je pensais que tout serait en images de synthèse, mais j'ai été très surpris de voir qu'il s'allumait vraiment !
Nous avons dû faire toutes les scènes d'action avec le vrai sabre laser. Les scènes d'action étaient tellement plus convaincantes grâce à cela.
C'est quelque chose que l'on apprécie toujours en tant qu'acteur.

EMPIRE :Quelle a été la différence entre la production de The Acolyte et celle de Squid Game ?

LEE JUNG-JAE :Il est évident que Star Wars est beaucoup, beaucoup plus grand.
Mais comme les deux histoires sont très différentes, l'échelle est à peu près tout ce qui peut être comparé - le reste n'est pas vraiment comparable.
Ce que je peux dire, c'est que l'histoire de Leslye est quelque chose qui relie vraiment tout ce que l'univers de Star Wars a créé jusqu'à aujourd'hui.
Elle a fait un travail extraordinaire, en peignant l'image de la toute première période de toutes les histoires qui ont été racontées dans cet univers.

https://www.empireonline.com/tv/features/star-wars-acolyte-lee-jung-jae-interview-master-sol/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/


Dernière édition par coyote le Sam 25 Mai 2024 - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyVen 24 Mai 2024 - 16:33

The Acolyte : Carrie-Anne Moss parle du Maître Jedi Indara, de la spiritualité de Star Wars et des duels au sabre laser.
Ben Travis - 24 mai 2024 - empireonline.com

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire69

Imaginez que Trinity, dans Matrix, ait le pouvoir d'utiliser la Force.
C'est effectivement la genèse du maître Jedi Indara dans The Acolyte - un personnage qui, selon la créatrice de la série Leslye Headland, est le meilleur des meilleurs,
capable de sortir de son sac des trucs défiant la gravité en plein milieu d'un combat.
Le choix le plus évident était donc d'engager Trinity elle-même, Carrie-Anne Moss. Il s'est avéré que Moss aurait beaucoup à apprendre en entrant dans la galaxie Star Wars.

Empire a rencontré Carrie-Anne Moss pour faire connaissance avec Maître Indara - et discuter de la spiritualité Jedi, de l'importance de réussir un combat au sabre laser,
des connexions thématiques entre Star Wars et The Matrix, et de la difficulté de se battre en habit de Jedi.

EMPIRE : Quelle a été votre réaction lorsque vous avez été appelée pour Star Wars ?

CARRIE-ANNE MOSS : Oh, c'était un appel tellement excitant. En fait, mon mari et mes enfants regardent toutes les séries Star Wars.
Ils les regardent pendant que je suis en train de porter un tas de vêtements à l'étage pour les ranger dans les placards.
Mon mari m'a dit : « Tu devrais participer à l'une de ces séries ». Et deux semaines plus tard, j'ai reçu un appel.

EMPIRE :Pas question !

CARRIE-ANNE MOSS :Je me suis dit : « Tu te moques de moi ! ». Leslye m'a proposé le projet.
J'avais regardé sa série Russian Doll, je connaissais son talent artistique, j'étais époustouflée par sa vision et sa capacité à la mettre en œuvre.
Je me suis dit : « Je suis partante. Quand est-ce que je commence ? J'étais absolument ravie d'avoir l'occasion d'ajouter Star Wars à mon CV. Mon CV personnel - je ne parle même pas du CV sur papier.
Au plus profond de mon âme et de mon esprit, jouer ce maître Jedi et m'entraîner au combat a été une expérience extraordinaire.
J'ai vraiment réveillé une partie de moi qui avait oublié à quel point j'aimais l'action. J'adore ça. Personnellement, j'aime être mis au défi.
C'est un défi physique, mais c'est aussi un défi mental. Cela permet d'entrer dans le monde du maître Jedi, grâce à l'entraînement de l'esprit.

J'ai eu trois ou quatre semaines pour m'entraîner, ce qui n'est pas très long, et les deux premières semaines, on se dit :
« Je ne vais jamais y arriver ». Puis, tout d'un coup, le déclic se produit et vous êtes sur le plateau.
Le tournage est toujours plus facile que l'entraînement - vous avez l'adrénaline, le costume, tout le monde est là.
J'étais vraiment ravie de pouvoir le faire, de l'aimer et de vouloir bien le faire.
Je me suis dit : « Donnez-moi une autre prise ! Donnez-moi une autre prise !

EMPIRE :Qu'est-ce que Leslye vous a dit ? Qu'est-ce qui vous a accroché ?

CARRIE-ANNE MOSS :C'est vraiment quand elle a décrit l'histoire derrière les combats - parce qu'un bon combat a une histoire.
J'aime comprendre l'arc d'un combat. Quand elle me l'a décrit, je me suis dit : « Je veux être elle. Je veux être à sa place et découvrir cela ».
En parlant avec Leslye, elle est tellement créative, capable de présenter sa vision très clairement.
C'est ce que l'on ressent de temps en temps, lorsque quelqu'un a créé une histoire - quand on lui parle, on sait tout de suite ce qu'il en est.
J'ai ressenti cela à plusieurs reprises au cours de ma carrière, avec certains des grands films que j'ai tournés : Memento, Matrix.
Lorsque vous parlez au réalisateur, vous vous dites : « Oh, ils ont tout compris ». Ils le connaissent si bien que je leur fais confiance.
Ce n'est pas toujours le cas - c'est plutôt rare en fait. C'est un plaisir de travailler avec eux et de faire partie de ce projet.

EMPIRE :Que pouvez-vous me dire sur la Maître Jedi Indara ?

CARRIE-ANNE MOSS :Nous la rencontrons d'une manière mystérieuse, et d'abord lors d'un combat très intense.
Elle est très forte physiquement et mentalement. J'ai aimé beaucoup de choses en elle. Mais en particulier le contrôle.
J'adore ce mot. J'aime les mots. Et ce mot, « contrôle » - rien qu'en le prononçant, je peux sentir ce à quoi j'ai dû accéder pour l'incarner.
Vous vous battez contre tant de choses pour le garder ici [geste vers son centre], mais aussi pour avoir le pouvoir.
Quand on a du pouvoir grâce au controle, c'est ce que j'aime le plus. Je pense que c'est l'un des personnages les plus contenus que j'aie jamais joués.

EMPIRE :C'est quelque chose de très Jedi, cette centralité. Vous êtes-vous plongé dans Star Wars une fois que vous avez obtenu le rôle ?

CARRIE-ANNE MOSS :Je veux dire que j'ai toujours profondément respecté l'univers de Star Wars.
Enfant, j'allais au cinéma. Je ne regarde pas toutes les séries - je ne regarde pas beaucoup la télévision.
Mais mon respect pour Star Wars n'a jamais été aussi grand. J'ai eu l'occasion de parler à Pablo Hidalgo, qui connaît tout de l'univers.
Je suis une grande lectrice de textes spirituels, de l'ombre et de la lumière.
Je n'avais pas vraiment compris que tout ce voyage métaphysique que j'ai entrepris au cours de ma vie d'adulte, depuis l'âge de 25 ans, se reflétait dans Star Wars.
J'y suis entré par le biais de mon propre intérêt pour la métaphysique et la spiritualité.
Le fait de le voir reflété dans cette histoire - le voyage du héros et tout cela - me donne la chair de poule rien que d'y penser. Je suis très enthousiaste.

À ce stade de ma carrière, j'aime être surprise. Être surprise par la richesse du monde. La richesse d'être un Jedi. Les règles.
Et pourtant, j'y apporte ma propre personnalité. Ne pas jouer l'idée du Jedi. Comment moi, Carrie-Anne, jouant ce rôle, je peux apporter tout mon cœur, mon esprit, mon âme, mon expérience à cette personne ?
Je n'avais pas réalisé que j'étais aussi bien préparée à ce rôle grâce à mon exploration personnelle.

EMPIRE :Il y a beaucoup de points communs entre Star Wars et Matrix - les éléments éthiques et spirituels, la lutte contre le fascisme.
Combien de temps après Matrix Resurrections avez-vous eu avant le projet The Acolyte ? Y a-t-il eu des liens entre les deux ?

CARRIE-ANNE MOSS :Il n'y a pas eu de lien - je pense que c'était quelques années plus tard.
J'ai terminé le tournage il y a un an. J'ai tourné The Acolyte pendant trois mois, y compris la formation.
J'étais donc plongé dedans pendant trois mois. Résurrections s'était calmé et se trouvait dans le rétroviseur, c'est sûr.

EMPIRE :Comment s'est déroulée cette introduction d'un peu de Star Wars dans le monde des arts martiaux ? Le fait d'avoir rejoué Trinity dans Resurrections vous a-t-il aidé ?

CARRIE-ANNE MOSS :Oui, je pense que tout ce que j'ai appris en apprenant à me battre et... C'était très différent, parce que j'étais seule.
J'ai toujours joué Matrix avec mes covedettes, et il y a une certaine énergie. Dans The Acolyte, j'étais seul, avec mon équipe, ce qui était génial parce que j'ai pu mettre le feu et accéder à une partie de moi-même.
Je me suis dit : « Je veux tout faire ». J'ai aimé cela plus que tout ce dont je me souviens avoir aimé depuis longtemps.
Je suis forte. Je peux apprendre cela. Je peux me montrer, et je peux trouver cette retenue ».
Quand je me bats, il m'est très difficile de ne pas faire de grimaces - je dois constamment m'y remettre, et c'est presque sans effort.
Cela semble sans effort, et pourtant ce n'est pas le cas.
C'était amusant de jouer avec ça. J'ai dit à Leslye : « Je ne veux pas faire beaucoup de grimaces. Je veux que ce soit juste.

EMPIRE :Qu'est-ce que ça fait de se battre en tenue de Jedi ? C'est difficile ?

CARRIE-ANNE MOSS :C'était délicat. Mes freins physiques venaient en fait du costume.
Il est très important de s'entraîner dans les costumes. Ils sont lourds.
En fait, c'est le costume qui m'a le plus blessée, parce que je n'avais aucun mouvement au niveau d'une partie de mon dos, de mes épaules.
C'est un point sur lequel j'ai dû beaucoup récupérer. Le costume vous donne le personnage. Il donne définitivement l'image, mais être libre dans le combat, c'était un défi.
Entre "action" et "coupez", vous entrez dans cette zone - ce n'est que lorsque vous retournez dans votre chambre d'hôtel que vous vous dites : « Oh mon Dieu, ça fait vraiment mal »

EMPIRE :Parlez-moi de votre sabre laser. Y a-t-il une partie du design que vous aimez particulièrement ?

CARRIE-ANNE MOSS :Le sabre laser était très important pour moi.
J'avais l'impression d'être un petit enfant qui voulait tellement bien faire les choses.
J'aurais presque pu pleurer. Je n'ai pas l'habitude de ressentir cela. J'ai dû dire à tout le monde :
« Je veux tellement bien faire les choses que je vais peut-être faire quelques erreurs d'abord ».
Le poids sur mes épaules - et sur mon cœur - que je ressentais pour bien manier le sabre laser était quelque chose auquel je ne m'attendais pas.
Je me suis dit : « Si ce n'est pas génial, je vais vraiment pleurer ». Je me suis donc beaucoup entraîné dans mon hôtel avec un manche à balai.
Je pense que nous avons fini par le re-tourner, en fait. J'ai dit à Leslye :
« Continuons à tourner. Il faut que ce soit génial. Tu dois me promettre que nous continuerons à le faire si ce n'est pas bon. C'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît.
Donner l'impression que c'est sans effort - comme si je pouvais le faire en dormant - a été le moment le plus stressant de toute l'aventure.

https://www.empireonline.com/tv/features/star-wars-acolyte-carrie-anne-moss-interview-jedi-master-indara/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyVen 24 Mai 2024 - 16:38

The Acolyte : Amandla Stenberg parle de Mae, du combat contre Carrie-Anne Moss et de sa rencontre avec Dave Filoni

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empire70

Au cœur de The Acolyte, la toute nouvelle série Star Wars sur Disney+, une multitude de mystères sont en jeu.
Quel personnage masqué tue les Jedi ? Comment l'ère paisible de la Haute République fait-elle place à l'agitation politique de La Menace Fantôme, 100 ans plus tard ?
Et qu'en est-il de Mae, l'énigmatique assassin incarné par Amandla Stenberg, que l'on voit infliger de sérieux coups à plusieurs maîtres Jedi dans les bandes annonces de la série, pleines d'action ?

Empire s'est entretenu avec Amandla Stenberg pour obtenir les premières informations sur son rôle dans l'histoire, imaginée par la créatrice Leslye Headland.
Elle a également parlé de la façon unique dont elle a été choisie pour jouer dans la série, de son « adorable » maître d'arts martiaux et de la fois où elle a pleuré en rencontrant la légende de Lucasfilm, Dave Filoni.

EMPIRE : L'année dernière, lors de la Star Wars Celebration, vous vous êtes déguisée en Padmé. Vous êtes manifestement une grande fan.
Où votre amour de Star Wars a-t-il commencé ?

AMANDLA STENBERG : Tout a commencé avec la série des préquelles, parce que c'est la tranche d'âge à laquelle j'appartiens.
J'ai un faible pour le contenu des années 90, un peu vaporeux [rires]. Je suis également un grand fan d'Anakin.
Je commence donc par la série des préquelles, que je regardais quand j'étais plus jeune avec ma sœur aînée.
Ma passion pour les préquelles est d'ailleurs un sujet de controverse !

EMPIRE :Non, ils sont de plus en plus nombreux, une génération entière...

AMANDLA STENBERG :Je pense que oui ! Nous nous levons.

EMPIRE :Hayden était très présent à Celebration. Avez-vous eu un moment avec lui ?

AMANDLA STENBERG :Je n'ai pas pu rencontrer Hayden. Mais j'ai rencontré Dave Filoni, et je crois que j'ai un peu pleuré [rires].
Il m'a dit : « C'est trop cool ce que vous faites ici ! Nous sommes ravis de vous accueillir dans notre équipe.
Et je lui ai répondu : « Vous avez créé The Clone Wars ?! ».

EMPIRE :Comment Leslye Headland vous a-t-elle présenté The Acolyte ?

AMANDLA STENBERG :En fait, la série m'a été présentée sous forme visuelle. J'ai rencontré Leslye et Rayne Roberts, responsable de la création chez Lucasfilm.
Nous nous sommes assis autour d'un brunch et elles ont ouvert un iPad avec des images conceptuelles qui avaient été conçues - avec moi à l'intérieur.
Même à ce moment-là, on me cachait des détails, alors j'extrapolais tout ce que je pouvais en me basant sur les images.
Mais j'ai compris qu'il s'agissait d'une exploration des parties lumineuses et sombres de nous-mêmes, et des règles de la galaxie concernant l'utilisation de la Force.
C'était fou de vivre cela.

EMPIRE :Vous recevez un appel, vous allez prendre un brunch, et soudain il y a un dessin de vous en tant que personnage de Star Wars ?

AMANDLA STENBERG :Oui, c'est ce qui s'est passé. C'était tellement fou !
C'est quelque chose qui, je pense, n'arrivera plus jamais. C'était aussi la première fois que je comprenais vraiment le fonctionnement de Lucasfilm - on a l'impression d'être dans une famille.
Évidemment, c'était un grand honneur et un grand choc. Mais cela m'a permis de comprendre que c'est ainsi qu'ils travaillent avec les gens - en ouvrant leur monde,
en collaborant et en plaçant leur confiance dans les gens d'une manière vraiment magnifique. Leslye est aussi comme ça, très collaborative.

EMPIRE :Quel est donc le pitch de votre histoire ? Votre personnage, Mae, est extraordinairement secret. Que vous ont-ils dit ?

AMANDLA STENBERG :Hum... J'ai reçu le tagline de Leslye qu'elle a partagé, c'est-à-dire un mélange de Frozen et de Kill Bill.
Ce qui m'a tout de suite mis la puce à l'oreille, car Kill Bill est l'un de mes films préférés. Au début du tournage, Leslye a organisé une projection pour l'ensemble des acteurs et de l'équipe de Kill Bill.
Puis on m'a dit que le film se déroulerait à l'apogée de l'ère de la Haute République, ce qui était très intéressant pour moi, car j'ai l'impression que plus on remonte dans l'histoire de Star Wars,
plus elle devient fascinante, et plus les gens de Lucasfilm ont commencé à creuser et à explorer de nouveaux concepts. Cela crée une toile vraiment riche et fascinante.

EMPIRE :En tant que grande fan des préquelles, qu'avez-vous ressenti en apprenant que vous alliez faire partie d'une histoire qui se déroule à cette époque de la chronologie ?

AMANDLA STENBERG :C'était trop trippant ! [Je ne pense pas avoir encore tout compris. Je ne connais pas non plus tous les détails.
Mais pour moi, c'était le résultat le plus fantastique que je pouvais espérer à ce moment-là de la chronologie.

EMPIRE :Que pouvez-vous me dire sur Mae ? Que vit-elle dans ce spectacle ?

AMANDLA STENBERG :Je peux vous parler de certaines références qui étaient importantes pour nous - l'une d'entre elles était Crouching Tiger, Hidden Dragon (Tigre et Dragon).
J'ai suivi un entraînement d'arts martiaux d'environ sept semaines avec mon maître, Junchang Lu, qui est le maître le plus gentil du monde.
Oh mon Dieu, il est si adorable. On n'est peut-être pas censé dire ça de son maître. Mais il est tellement adorable. Je l'aime tellement.

EMPIRE :The Acolyte semble vraiment s'intéresser à la dynamique entre le côté lumineux et le côté obscur. Où se situe Mae sur cette échelle ?
J'ai l'impression qu'elle est plus du côté obscur...

AMANDLA STENBERG :Je pense que c'est beaucoup plus compliqué que cela, et c'est le but de la série.
J'espère que, si nous avons bien fait notre travail, la série en fera une interrogation intéressante sur ce que signifie être du côté de la lumière ou du côté de l'ombre.

EMPIRE :J'ai vu que vous aviez une scène de combat avec le Maître Sol joué par Lee Jung-Jae et avec la Maître Indara jouée par Carrie-Anne Moss.
Qu'est-ce que ça fait de se battre avec Trinity de Matrix ?

AMANDLA STENBERG :C'est trop cool. Lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai failli avoir une crise cardiaque, parce que j'adore Matrix.
Et mon Dieu, quel personnage cool et fort.
J'ai trouvé incroyable d'avoir l'occasion d'apprendre de quelqu'un en temps réel, qui a passé tant de temps dans ce secteur, dans des conditions similaires aux miennes.
Elle a été une incroyable source d'inspiration - être avec elle, la connaître, être sur le plateau ensemble... Elle est aussi incroyablement attentionnée et si gentille.
C'était une maman discrète. J'avais mal au genou, elle m'a emmené dans la tente et a commencé à faire un travail énergétique sur mon corps,
en me parlant de ce qui se passait et des conseils qu'elle avait à me donner pour que je puisse continuer à porter cette série.
Elle est vraiment cool. Genre, incroyablement cool. Et spirituellement en phase avec la réalité. Cela signifiait beaucoup pour moi de bénéficier de sa sagesse.

EMPIRE :Quelle est la dynamique entre Mae et Maître Indara ?

AMANDLA STENBERG :C'est très conflictuel. [rires]

EMPIRE :L'hostilité semble être le mot d'ordre.

AMANDLA STENBERG :Oui, ce n'est pas l'arc-en-ciel et les papillons.

EMPIRE :L'arme de prédilection de Mae est une paire de poignards - une arme peu conventionnelle dans Star Wars. Qu'est-ce que cela nous apprend sur elle ?

AMANDLA STENBERG :Le fait de se trouver à l'époque de la Haute République ouvre un peu le champ des possibles en ce qui concerne les types d'armes auxquels nous pourrions nous intéresser.
La série s'appuie sur des stéréotypes et des archétypes très spécifiques, et nous voulions nous inscrire dans cette lignée.
C'est pourquoi ces couteaux sont là. Je pense aussi qu'ils sont super cool. C'est une époque de la galaxie où la façon dont les gens utilisent la Force est... dans le canon, c'est très large.
Elle n'a pas nécessairement les conceptions plus rigides qu'elle pourrait avoir plus tard dans la République galactique.
Cela nous donne donc l'occasion d'explorer la façon différente dont ce personnage se comporte avec la Force.

EMPIRE :C'est un élément important des livres de la Haute République, la façon dont chaque Jedi voit ou ressent la Force d'une manière différente.
Il y a un peu de Force-fu dans le combat entre Mae et Indara - est-ce un clin d'œil à cette notion ?

AMANDLA STENBERG :Oui, à 100 %. Cela évoque également la diversité de la galaxie, le fait qu'il y ait tant de personnes, de créatures, d'espèces et d'utilisateurs de la Force différents.

EMPIRE :Vous avez tourné la série dans des décors et des lieux de tournage concrets. Quel a été votre décor préféré ?

AMANDLA STENBERG :Nous sommes allés à Madère, au Portugal, qui était vraiment magnifique. C'était vraiment magnifique.
C'était fou de voir des formations rocheuses de plusieurs centaines de mètres de haut au milieu de l'océan et de se dire : « Ils vont mettre un vaisseau au sommet de ce rocher !

EMPIRE :Pouvez-vous me dire où Madère « intervient » dans la série ? Ne serait-ce qu'un indice ?

AMANDLA STENBERG :Non, non, je ne peux pas vous le dire [rires]. Il y a quelque chose qui fait penser à Tigre et Dragon.
Il s'inscrit de manière très, très importante dans le voyage du héros.

EMPIRE :En tant que fan de Star Wars, vous avez dû voir des choses incroyables et emblématiques pendant le tournage de The Acolyte.
Qu'est-ce qui vous a le plus marqué ?

AMANDLA STENBERG :J'ai fait une sieste dans le temple Jedi de Coruscant.

EMPIRE :Était-ce la meilleure sieste de votre vie ?

AMANDLA STENBERG :C'était la sieste de ma vie. Je flippais à chaque fois que j'entrais sur un nouveau plateau.
Vous les voyez à l'écran et vous tombez amoureux d'eux, et en vrai, c'est un peu comme... Je ne sais pas, voir une baleine.
On est frappé par l'admiration et la majesté de la taille, de l'étendue et de la beauté de l'œuvre.
Tant de personnes qui travaillent sur Star Wars sont de grands fans de Star Wars.
C'est comme si les rêves d'enfance d'un tas de gens se réalisaient ensemble, mais avec un niveau de détail artisanal très élevé.

https://www.empireonline.com/tv/features/star-wars-acolyte-amandla-stenberg-interview-mae/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
coyote
Team GSW
Team GSW
coyote


Masculin Nombre de messages : 32247
Age : 53
Localisation : Dans un p'tit village du Doubs

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Empty
MessageSujet: Re: The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024   The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 EmptyAujourd'hui à 16:20

The Acolyte : Dafne Keen parle de Jecki, des tresses de Padawan et du fait d'être « Jedi David Bowie ».
Ben Travis - 24 mai 2024 - empireonline.com

Dafne Keen a déjà participé à l'histoire Marvel avec Logan.
Elle a ouvert la voie dans l'adaptation BBC-HBO des livres bien-aimés His Dark Materials.
Et maintenant, elle se dirige vers un autre univers très apprécié, celui de Star Wars, dans le rôle de Jecki, la Padawan de The Acolyte.

Empire a discuté avec Keen de sa tresse de Padawan, de son maquillage d'alien Theelin et de la raison pour laquelle son personnage est un « Jedi David Bowie » ( ?).

EMPIRE : Quand avez-vous commencé à vous intéresser à Star Wars ? Étiez-vous déjà fan ?

DAFNE KEEN : Je suis une grande fan. C'est mon père qui m'a initié à la chose - quand j'avais sept ans, il m'a fait regarder la trilogie originale.
Vous souvenez-vous de ces vidéoclubs où l'on louait des films ? Des DVD ? À l'époque, mon père m'a fait regarder les trois films. Je suis loin d'être obsédé.
J'ai ensuite regardé la trilogie suivante, les préquelles. Ma mère ne m'a pas laissé regarder le troisième, alors je l'ai regardé en cachette chez un ami.
Apparemment, il était trop violent pour une enfant de sept ans, ce que je contestais. Je veux dire, quelqu'un qui se fait couper les jambes, c'est trop violent. Quoi ?

EMPIRE :Et qu'il brûle, en criant. C'est bon pour les enfants !

DAFNE KEEN : Ouais, il brule ! En criant ! J'ai donc regardé ce film chez un ami et j'ai été absolument fasciné.
Tous les bâtons que je voyais étaient des sabres. Chaque fois que je devais m'habiller, je me déguisais en Jedi. J'étais une grande fan [rires].
Ainsi, le fait d'obtenir ce rôle m'a permis de boucler la boucle.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Dafne-11

EMPIRE :Que se passe-t-il lorsque l'on reçoit un appel pour jouer un Jedi dans le cadre de Star Wars ? Une Padawan Jedi !

DAFNE KEEN :J'ai perdu la tête. J'étais littéralement en train de sautiller dans la rue. J'allais chez un ami et je ne pouvais évidemment rien dire à mon ami.
J'ai passé la journée à sourire toute seule. Mon amie m'a dit : « Qu'est-ce qui ne va pas avec ton visage ? Qu'est-ce qui se passe, Dafne ?
Je lui ai répondu : « Rien, je suis juste heureuse ! ». Il m'a répondu : « Non, tu n'es pas heureuse, tu es surexcitée ».
J'avais littéralement reçu l'appel cinq minutes avant d'entrer chez lui. J'ai dû faire semblant. En rentrant chez moi, je me suis dit :
« Oh mon Dieu ! ». J'ai littéralement pété les plombs. J'étais tellement excitée.

EMPIRE :Vous étiez le premier choix de Leslye pour jouer Jecki. Pourquoi pensait-elle que vous étiez la personne idéale pour ce personnage ?

DAFNE KEEN :Je n'en sais rien ! Mais je suis très reconnaissante qu'elle ait pensé à moi. J'ai parlé à Leslye, elle m'avait vu dans quelques films et elle aimait mon jeu.
Elle m'a dit : « Hé, elle peut faire des cascades, elle s'en sortira avec un sabre ». Et j'ai fait de mon mieux.

EMPIRE :Elle vous a vu dans Logan et a été époustouflée. Jusqu'à présent, vous avez joué dans Logan, His Dark Materials et maintenant Star Wars.

DAFNE KEEN :Oui, c'est plutôt cool. C'est aussi fou parce que je n'ai pratiquement jamais fait de films qui n'avaient pas de base de fans en face de moi.
C'est un peu stressant - je viens de faire un film d'horreur complètement original. Je n'ai pas l'habitude de faire des choses pour lesquelles les gens ne se disent pas : « J'espère qu'ils ne vont pas tout gâcher ».
Chaque fois que j'ai travaillé, il y a eu tellement de tweets avant de se dire : « Oui, espérons qu'ils le fassent bien ».
Mais vous avez raison, c'est vraiment génial. Je n'y avais pas pensé de cette manière. Les trois univers sont complètement différents.
Ils ne pourraient pas être plus éloignés les uns des autres.
Je suis très heureuse que les univers dont je suis fan - j'étais une grande fan de Star Wars, de Marvel, et une fois que j'ai lu les livres,
j'étais une grande fan de Dark Materials - m'aient permis d'être au cœur de ces univers... Jecki dans Star Wars est dingue. Laura dans Logan est folle.
Et Lyra est elle-même plutôt sympa. Je suis donc très heureuse d'avoir eu l'occasion de jouer des personnages très amusants.

EMPIRE :Que pouvez-vous nous dire sur Jecki ? Quel est son rôle dans tout ça ?

DAFNE KEEN :Je peux dire qu'elle a l'esprit d'équipe. Elle est drôle, elle est vraiment cool. Elle a de sacrées scènes de combat, alors réjouissez-vous.
Il y aura beaucoup de sabres laser. C'est une Padawan très appliquée et talentueuse. Il ne vous reste plus qu'à regarder !

EMPIRE :Selon Leslye, même si Jecki est la plus jeune Jedi de la série, elle est presque la plus mature.

DAFNE KEEN :C'est un personnage très sage. Elle est très intelligente. Elle est plus mûre que son âge.
Il y a une dynamique très amusante entre Jecki et Yord, le personnage de Charlie Barnett - c'est un de mes grands amis, je l'adore. Jecki est toujours beaucoup plus compétent que lui.
Mais c'est un chevalier, parce qu'il est plus âgé. Il y a donc une dynamique très intéressante entre lui qui est un peu inutile et elle qui lui dit : « Tu dois améliorer ton jeu ».
C'était très amusant à jouer. C'est un personnage très perspicace - elle a une carapace très dure, elle est très ambitieuse.
En fait, c'est un personnage très gentil au fond, et je pense qu'il y a un personnage - je ne peux pas vraiment dire [qui c'est] - qui fait ressortir cette gentillesse en elle.
C'était vraiment très agréable de jouer cela.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Dafne-10

EMPIRE :Vous avez la tresse de padawan. Vous êtes-vous penchée sur ce que signifie être une Padawan Jedi ?
C'est un sujet qui revient dans plusieurs histoires de Star Wars.

DAFNE KEEN :Oui, c'est vrai. Nous avions des réunions pour les Jedi, où tous les Jedi se rendaient dans une salle où se trouvaient des spécialistes de Star Wars.
Ils nous disaient : « Posez vos questions ». C'était comme à l'école : on nous enseignait l'âge à partir duquel on est un jeune, puis un padawan, puis un chevalier, puis un maître, et tous les autres niveaux.
Nous avions un entraînement à la Force avec une femme appelée Alex, en tête-à-tête - vous alliez dans cette pièce et elle vous apprenait à manier la Force.
On s'entraînait aux cascades avec les sabres. J'avais une heure et demie chaque matin avec Jeremy et Rob, les maquilleurs, pour me transformer en quelque chose de complètement différent.
Et quelque chose de tellement Star Wars. Je me souviens du test caméra et je me suis dit : « On dirait Star Wars ! Pour moi, cela ressemble aux trois films originaux.
Nous nous sommes dit : « C'est du George Lucas tout craché ».
Leslye a été très intelligente sur le fait que je suis un extraterrestre - mais pas assez pour que vous ne puissiez pas sympathiser avec mon visage.
C'est un visage humain. Mais avec suffisamment d'éléments pour que ce soit un extraterrestre.

EMPIRE :Ils vous ont envoyé à l'école des Jedi ! Dites-moi que c'était sur le plateau du Temple Jedi, l'expérience ultime de Star Wars.

DAFNE KEEN :Ils auraient dû le faire. Cela aurait été tellement amusant. Non, c'était une très longue salle de réunion dont les murs étaient recouverts d'images de Star Wars.
C'était vraiment l'école. J'avais un petit stylo à bille. J'ai tout un cahier d'études sur Star Wars que j'ai à la maison.
Je changeais d'appartement et mon ami m'a dit : « L'âge des jeunes ? Je lui ai répondu : « Oh, c'est mon cahier Star Wars, tu ne comprendrais pas ».

EMPIRE :Jecki est la Padawan de Maître Sol. Quelle est leur relation ? On dirait qu'il place la barre très haut.

DAFNE KEEN :Il a été très facile de tomber dans cette logique d'admiration, parce que JJ [Lee Jung-Jae] a une présence tellement imposante.
Il est si silencieux, si calme et si semblable à un maître que nous nous sommes tout naturellement mis à vouloir être comme nos personnages doivent être.
Nous tournions des scènes ensemble et j'essayais de copier sa façon de se tenir. Jecki a une grande admiration pour lui. Elle veut être parfaite pour lui.
C'est un acteur merveilleux. Nous savions déjà qu'il était talentueux, car nous l'avons tous vu. Mais il jouait des scènes dans une langue qui n'était pas la sienne.
Il ne connaissait pas l'anglais ! Il apprenait son texte et le jouait à merveille. Il faisait mieux que 90 % d'entre nous sur le plateau, c'était fou.
Il incarnait un maître Jedi, il ne lui restait donc pas beaucoup de travail à faire.

The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024 Dafne-12

EMPIRE :Parlez-moi de votre sabre laser. Il est vert. Est-ce qu'il y a un élément de design que vous aimez tout particulièrement ?

DAFNE KEEN :Il a une poignée sympa. Il fallait sans cesse nettoyer mon sabre, parce que le maquillage blanc pour les mains se répandait sur le cuir.
Le plan que vous voyez dans la bande-annonce où nous sortons tous nos sabres - je mesure 1,58 m, d'accord, et les sabres sont tous de la même taille.
Le mien n'arrêtait pas de heurter le sol, parce que je suis trop petite ! Ils ont dû me fabriquer un sabre sur mesure pour quelqu'un qui mesure 1,58 m.
Les sabres sont censés atteindre la taille, et le mien atteignait ma poitrine. Il était tellement ridiculement long !
Ils m'ont dit : « Non, il faut qu'on te donne un sabre court, parce que c'est ridicule ». C'était comme si je skiais.

EMPIRE :C'est incroyable - presque comme le petit sabre de Yoda, il est plus petit que celui des autres.

DAFNE KEEN :Exactement ! J'avais presque un sabre de Yoda.
Je me disais : « Wow, je suis si petite que je dois me faire faire un sabre sur mesure ».

EMPIRE :Dans Logan, vous avez participé à des scènes d'action spectaculaires. Quel est le geste le plus cool que vous ayez appris pour The Acolyte ?

DAFNE KEEN :J'ai appris à faire tout un tas de « fleurs » - les gestes de combat, les petites pirouettes et tout le reste.
J'adore les faire maintenant. Chaque fois que j'ai quelque chose dans la main, je le fais. Mes amis sont tous très énervés contre moi - ils me disent : « On a compris, tu es dans Star Wars. Arrête !
J'ai une bouteille d'eau et je recommence. "Il faut que tu arrêtes, c'est vraiment ennuyeux maintenant".
Je suis un monstre quand il s'agit de s'entraîner aux cascades.
Je m'entraîne pendant trois heures, puis je retourne dans ma chambre d'hôtel et je m'entraîne encore deux heures, seule, juste pour m'assurer que le résultat est bon.
Parce que je suis une fan de Star Wars et qu'un bon combat de Jedi avec un sabre est inégalable.
Je voulais ce combat emblématique de Dark Maul, ou le premier combat avec Luke dans les films originaux.
Je voulais que les gens ressentent la même excitation que moi lorsque je vois un bon combat au sabre et que je me dis :
« Oh, c'est trop cool. C'est vraiment Star Wars ». J'étais donc obsédée par l'idée de lui donner un air vraiment cool. Je ne sais pas comment le dire autrement.
C'était intéressant de venir d'un univers comme celui de Logan, qui est si décousu, désordonné et sauvage.
Je me suis lancée là-dedans, et dès le premier jour, j'étais habituée à crier « Agh ! ». Ils m'ont dit : « Non. C'est comme la méditation.
Vous devez être complètement silencieux. C'est une approche complètement différente.

EMPIRE :Le design de Jecki fait très David Bowie. S'agissait-il simplement d'une référence visuelle ? Bowie était-il un moyen d'entrer dans la peau du personnage ?

DAFNE KEEN :Bien sûr - « Starman » était ma musique pendant le tournage. Je l'avais tout le temps dans ma loge.
Dès que nous avons mis le maquillage, je suis allé voir Leslye et je lui ai dit : « C'est David Bowie ». Et elle m'a répondu : « Tu as tout à fait raison ».
Nous avons fait une blague sur le fait que c'était Jedi David Bowie. Jedi Bowie, genre, ahah ! C'est presque un look funky des années 70 et 80, ce qui est vraiment cool.
J'étais très heureuse de la tresse - en tant que fan de Star Wars, avoir une tresse de Padawan est la chose la plus folle qui soit. J'étais tellement excitée quand ils l'ont posée.
Oh mon dieu, j'ai ma propre tresse de Padawan ! C'était vraiment cool. Il y avait une tonne de chansons de Bowie sur le plateau, tout le temps.

EMPIRE :Quel était votre décor préféré sur The Acolyte ?

DAFNE KEEN :Je crois que c'était le vaisseau. Nous avions un vaisseau spatial, et c'était très amusant. Un petit vaisseau Jedi. C'était marrant.
Je n'arrêtais pas de jouer avec les boutons. Ils m'ont dit : « Tu peux t'arrêter ? ».
Et moi, je disais : « Je ne peux pas, je suis désolé ! Vous m'avez mise là-dedans maintenant ».

https://www.empireonline.com/tv/features/star-wars-acolyte-dafne-keen-interview-jecki/

_________________
GALAXIE STARWARS : ROMANS, COMICS et MAGAZINES STAR WARS
https://twitter.com/GalaxieStarwars
https://www.facebook.com/Galaxie.SW.FR/
https://www.instagram.com/galaxie_starwars/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.galaxie-starwars.com/portal.htm
 
The Acolyte - Empire Magazine - Juin 2024
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAGAZINE STAR WARS #1 (14) PANINI - Juin 2017
» MAGAZINE STAR WARS #03 V3 (28) PANINI - Juin 2019
» MAGAZINE STAR WARS #7 (20) PANINI - Juin 2018
» MAGAZINE STAR WARS PANINI Hors Série 01 - Juin 2016
» Star Wars The Acolyte : Photos du tournage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxie-StarWars.com :: Série Star Wars "Live" :: Star Wars The Acolyte-
Sauter vers: